démonstration de fer

C’est un scandale dont presque personne n’est au courant. Près de la moitié de l’humanité souffre d’une carence en fer non traitée parce que les médecins sont mal formés (mensonges de fer). Les femmes et les enfants sont particulièrement touchés. La Suisse a été le premier pays à introduire avec succès la thérapie intraveineuse au fer en 1998 grâce au IronCode. Toutefois, avant la fin de l’année, le Conseil fédéral entend limiter massivement la couverture légale de la thérapie par le fer après vingt ans. Ce serait une gifle imméritée pour les femmes et les enfants en Suisse.

Le moment est venu d’agir. Femmes, unissez-vous et luttez pour la thérapie au fer. En raison des menstruations, nous perdons tellement de fer que beaucoup d’entre nous doivent souffrir de symptômes de carence. Les médecins suisses nous remboursent le fer (compensation pour le fer) et les caisses d’assurance-maladie en paient le prix. Il faut que ça reste comme ça. Le gouvernement n’a pas le droit de nous punir pour nos règles et de lever la couverture d’assurance.

C’est pourquoi nous nous rendrons sur la Bundesplatz le 4 mai à 15 heures.

Programme : Discours avec cadre musical

Susanne Galliker, ligue de fer

Dr. med. Beat Schaub, Erstes Ärztliches Eisenzentrum Binningen, Präsident SIHO

Dr. med. Susanne Cording, Ärztliches Eisenzentrum Yverdon-les-Bains

Dr. med. Peter Meyer, Ärztliches Eisenzentrum Zürich

Sabine Gunz, patient souffrant d’une carence en fer

Ruzica Mjatovic, patient souffrant d’une carence en fer

Dr. med. Cyrill Jeger, Ärztliches Eisenzentrum Olten

Irène Kälin, Grüne Nationalrätin

Nadia Coin, patient souffrant d’une carence en fer

Cornelia Maria Schönenberger, patient souffrant d’une carence en fer

Eleonor Büchel, patient souffrant d’une carence en fer

Dr. med. Bruno Büchel, Ärztliches Eisenzentrum Yverdon-les-Bains, Vize-Präsident SIHO